Les créations en macramé, quand on en voit la première fois, on se dit :

“C’est beau mais ça a l’air d’être compliqué” ou “Il faut vraiment être patient pour faire cela”

Pourtant en regardant de plus près cette technique, c’est tout simplement l’art de créer, de tisser en réalisant différents types de noeuds, de gauche à droite, de droite à gauche, en dessus, en dessous, en avant, en arrière… Et c’est cette combinaison de nœuds simples à la base, avec quelques variantes, qui vont permettre la création de motifs et d’objets. 

Pour la petite histoire, le macramé date en réalité du XVème siècle et fut très utilisé par les marins. Cette technique fut reprise ensuite au XIXème siècle pour confectionner des châles, des vêtements. Depuis les années 70, elle revient petit à petit sur le devant de la scène avec des suspensions, porte-plantes, des tentures murales aux allures contemporaines (ce que l’on appelle aussi les wall hanging). Cela permet de créer des intérieurs “slow design”, naturels, sobres et harmonieux à la fois.

Vous l’aurez compris, le macramé, ce n’est pas ringard !

C’est tellement bien qu’aujourd’hui, on l’utilise aussi pour réaliser des bijoux magnifiques, souvent ornés de pierres fines. Et lorsque l’on tisse avec des cordons vraiment trsè fins (diamètre inférieur à 1 mm), on appelle même cela du micro-macramé. La preuve en image avec notamment les bracelets de lithothérapie L.Créative réalisés pour vous ou ces boucles d’inspiration ethnique.

Pour faire du macramé, il faut quoi comme matériel ?

On prend souvent des cordes ou ficelles de coton pour réaliser des gros projets comme des tentures murales. Mais il est possible de travailler d’autres fibres naturelles végétales comme des ficelles de chanvre, sisal, jute ou raphia. Les cordons en polypropylène sont généralement utilisés en micro-macramé pour les bijoux, car souvent cirés et plus facile à tisser.

Le macramé peut aussi être agrémenté de perles, fleurs. N’oublions pas de parler également du support rigide (en bois, métal…) souvent présent, surtout lorsque la création est destinée à être accrochée au mur ou à suspendre.

Cette technique, c’est une belle aventure créative, qui libère l’esprit de toutes les contraintes extérieures. certes, cela prend du temps mais on ne le voit jamais passer tant nos mains travaille avec plaisir sur l’ouvrage 😉 .

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.